You are currently browsing the archives for 13 décembre 2013.

La Thérapie Crânio-Sacrée

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:53

 La Thérapie Crânio-Sacrée

Friday, 02 November 2012 13:52 | Written by Nancy Samson |

La Thérapie Crânio-SacréeLa Thérapie Crânio-sacrée est une méthode d’évaluation et de traitement qui vise à corriger les différentes restrictions qui affectent notre système crânio-sacré, de sorte que les méninges ainsi que les os du cerveau retrouvent leur liberté de mouvement naturelle et, que le rythme soit restauré.On l’appelle crânio-sacrée parce qu’elle englobe tous les os du crâne, de la face, de la bouche et s’étend à la partie inférieure de la moelle, par un concept d’hydraulique et de membranes, jusqu’au sacrum. Par exemple, une chute sur le coccyx peut influencer la partie crânienne du système crânio-sacré. Ce type de thérapie implique une approche beaucoup plus douce qui laisse le système crânio-sacré s’accorder harmonieusement, comparativement à une approche plus mécanique qui « évalue et répare » le problème.

La Thérapie Crânio-sacrée contribue à lever les obstacles que le système physiologique normal n’arrive pas à équilibrer. Elle accompagne le corps dans son rôle naturel « d’autocorrection » du système crânio-sacré. Ainsi, lorsque les règles d’approche sont respectées, il ne peut y avoir d’erreurs ou d’effets secondaires sérieux de la part du thérapeute lui-même car c’est le système lui-même qui décide comment la correction doit être faite. Un thérapeute ne fait que lever les obstacles, activer et renforcer le système.

Comment ça fonctionne ?

La Thérapie Crânio-sacrée est une technique douce, non agressive (pression maximum de 5 gr) qui travaille sur les membranes et le liquide céphalo-rachidien, contenu dans ces membranes entourant le cerveau et la moelle épinière. On utilise rarement des pressions excédant quelques grammes ; lors de l’évaluation, l’obstacle créant le problème est parfois levé tout de suite et le système complète lui-même l’autocorrection.

Les os du crâne, le sacrum et le coccyx sont assez facilement palpables par la main du thérapeute car ils ont des attaches aux membranes qui supportent le liquide céphalo-rachidien (LCR). Le système agit donc de façon semi-hydraulique avec des pressions qui se bâtissent lorsque le niveau de liquide s’accentue ; ce dernier est alors stimulé à bouger vers le haut et vers le bas, ce qui amène les membranes à bouger à un rythme normal de 6 à 12 cycles/minute.

Le manque d’amplitude du rythme crânio-sacré indique une faible vitalité du sujet ; or, si la vitalité est basse, il y a une plus grande possibilité d’obstacles musculo-squelettiques et viscéraux. Les asymétries du système crânio-sacré, ainsi que le manque d’amplitude sont donc responsables de nombreux problèmes.

Le fascia étant un tissu conjonctif continu, tout manque de mobilité, dans quelque région du corps que ce soit, peut servir à localiser un blocage du système crânio-sacré. Probablement via le système nerveux, le fascia est constamment en relation avec le système crânio-sacré. Grâce à des attaches directes et par des ancrages osseux communs, le fascia extra-dural et les méninges sont interreliés et interdépendants au niveau mouvement. Ce sont donc les qualités palpatoires du thérapeute qui sont les seules limites quand à l’information qui peut être perçue.

Les os du cerveau sont ici les contreforts rigides des méninges.

En les utilisant comme points d’impact, on exerce une influence sur la totalité du système crânio-sacré. En plaçant les mains doucement et précisément sur le crâne ou sur n’importe quelle partie du complexe crânio-sacré ou du corps, où le Système Crânio-Sacré est perceptible, un thérapeute expérimenté peut percevoir le rythme avec ses mains. C’est ainsi que les parties ou régions où des blocages se situent peuvent être détectées et traitées.

Les anomalies de structure ou de fonctionnement des systèmes nerveux, musculo-squelettique, cardio-vasculaire, lymphatique, endocrinien ou respiratoire peuvent influencer le système crânio-sacré.

Le rythme crânio-sacré et ses influences sur le corps

La technique consiste à exercer une pression légère et spécifique sur la structure en lésion, ce qui facilitera les mécanismes d’autorégulation du corps humain. Le rythme joue un rôle primordial comme « détecteur de signification » du processus déclenché.

La main délicate du thérapeute évalue et augmente le fonctionnement physiologique du corps. Le praticien relâche les restrictions du système crânio-sacré pour augmenter le fonctionnement du système nerveux central.

Ainsi le processus naturel d’autorégulation du corps permettra de retrouver un fonctionnement équilibré. Cette technique peut aussi être utilisée en temps que prévention.

Kiné Nancy

Scan0003

LES BIENFAITS DE LA MASSOTHÉRAPIE CHEZ LES GENS QUI ONT VÉCU DES ABUS SEXUELS

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:53

 LES BIENFAITS DE LA MASSOTHÉRAPIE CHEZ LES GENS QUI ONT VÉCU DES ABUS SEXUELS

Friday, 04 November 2011 11:42 | Written by Nancy Samson |

Massothérapie

La massothérapie est une profession des sciences de la santé. Elle consiste en l’application d’un ensemble de techniques visant le mieux-être des individus. Cette thérapie, exécutée par des mouvements de mains sur les différents tissus vivants, agit, entre autres, sur la peau, sur les muscles, sur les tendons et sur les ligaments (ces tissus sont appelés communément tissus mous). Elle vise tant le bien-être physique que psychique, qui sont intimement liés. Le massothérapeute manipule les tissus tels que les muscles, la peau, les tissus conjonctifs, les tendons, les ligaments et les membranes. Il soulage ainsi la douleur reliée au stress, la douleur musculaire et plusieurs symptômes de douleur chronique. Ce thérapeute peut offrir, de façon sécuritaire et efficace, des massages et d’autres traitements soumis au code de déontologie de l’Ordre des massothérapeutes mon réseau plus.

Rôles du massothérapeute;

  • évaluer l’état des clients en effectuant des tests de mouvement et de musculation et déterminer le traitement approprié;
  • soigner les tissus mous et les articulations du corps en les manipulant par hydrothérapie, par des programmes d’exercices correctifs et des programmes d’aide individuelle;
  • utiliser les techniques de massage qui conviennent :outre ses mains, le massothérapeute peut avoir recours à des appareils qui produisent de la chaleur, de la lumière, de l’eau ou des vibrations.;
  • dispenser des cours sur le traitement de certains troubles médicaux ou de blessures ou sur le maintien du bien-être;
  • conserver des dossiers sur les traitements administrés; collaborer, au besoin, avec d’autres spécialistes de la santé  afin d’élaborer un programme de traitement pour leurs clients;
  • Pratiquer une ou des méthodes de massage reconnues :

le massage suédois, la kinésithérapie, la cranio-sacré,  les pratiques de relaxation, etc.

BIENFAITS DU MASSAGE

Le massage préventif

Le massage préventif. Ralentit le processus de vieillissement en drainant les déchets et les toxines et en nourrissant les tissus (peau, muscles).  Augmente la souplesse des muscles. Ralentit l’apparition ou la progression de l’arthrose en conservant l’amplitude des articulations.

Le massage thérapeutique

Le massage thérapeutique. Réduit les tensions musculaires.  Augmente l’amplitude articulaire. Favorise la circulation.  Soulage les douleurs dues aux déséquilibres musculaires. Diminue le stress.

LES BIENFAITS DE LA MASSOTHÉRAPIE CHEZ LES GENS QUI ONT VÉCU DES ABUS SEXUELS

Nombreuses sont les femmes qui ont été victimes d’abus sexuels de toute sorte.  Selon statistique Canada, une femme sur quatre aura subi ce genre d’abus dans sa vie.  C’est à travers ma pratique que j’ai pu observer et développer une approche qui peut soulager certaines de mes clientes aux prises avec ce genre de traumatisme.Comme dit le vieil adage:  » Tu peux fuir aussi loin que tu voudras, tu seras toujours là pour te rattraper ».  En d’autres mots, on ne peut fuir nos problèmes.  La seule façon de s’en débarrasser c’est de les affronter.  Le corps est une éponge qui absorbe nos expériences, agréables et désagréables.

C’est pourquoi, un traumatisme, même lointain, peut se fixer dans le corps.

Comment savoir si votre agression vous a laissé des séquelles ?

Si vous avez un ou plusieurs de ses symptômes, vous avez probablement, encore en vous, des engrammes de votre agression.

  • Difficulté à apprécier les moments d’intimité et/ou les relations intimes
  • Sécheresse vaginale
  • Difficulté ou absence d’orgasme
  • Infection vaginale et/ou urinaire à répétition
  • Vous évitez de vous regarder dans un miroir
  • Sensation désagréable lorsque quelqu’un vous touche
  • Vous avez de la difficulté à toucher votre propre corps (ventre, sein…)

Avant de commencer toute démarche, il est essentiel de prendre la décision suivante:

Est-ce que je veux guérir ?  Même si le désir de guérir semble un désir légitime et évidant, vu de l’extérieur, il peut en être autrement pour la personne qui a subi les sévices.  En effet, il peut parfois être réconfortant d’éviter de ressasser ses vieux souvenirs afin de garder cet équilibre installé au fil des années.

Une fois la décision de guérir prise, un long processus de guérison sera enclenché.  Plus le traumatisme aura été grand, plus long sera le chemin. Ce temps est très variable et peut varier de quelques mois à quelques années dépendant du chemin déjà parcouru par la cliente.

Il est important de se rappeler que la massothérapie n’est pas une psychothérapie.

La massothérapie est un complément qui permet de soulager le corps alors que la psychothérapie soulage l’esprit.  La complémentarité des deux approches peut offrir d’excellents résultats.Le massothérapeute n’a donc pas à connaître votre histoire dans ses moindres détails.

Par contre, puisque le massothérapeute ne lit pas dans les boules de cristal, il est beaucoup plus facile pour lui et pour vous que vousl’informiez de votre problématique, de vos craintes, appréhensions et attentes.

Dans cette démarche vers la guérison, deux aspects sont essentiels et doivent être respectés scrupuleusement:

  •       Le respect de soi.
  •       Respecter son rythme.

Vouloir prendre les bouchés doubles ne veut pas dire un cheminement deux fois plus rapide.  Au contraire, parfois le corps a besoin de plus de temps que l’esprit pour se libérer de ses encrages. La relation de confiance entre vous et le massothérapeute est essentielle et il est normal d’essayer plusieurs massothérapeutes avant de trouver le bon, le sien, celui qui écoute votre corps et vos besoins.

Vous reconnaîtrez le massothérapeute habitué de travailler les problématiques d’abus sexuelles par:

  • Son écoute.
  • Son respect de votre intimité (physique et psychologique).
  • Son respect de vos zones d’inconforts.
  • Le fait qu’il ne dépasse pas son champs d’expertise en ne  jouant pas au psychothérapeute.

Qu’est-ce que la massothérapie pourra vous permettre:

  • De réapprendre le plaisir du toucher.
  • De vous réapproprier votre corps.
  • De développer une nouvelle image de votre corps.
  • D’accepter votre corps et de vous trouver belle
  • D’être bien dans votre corps.

De savoir apprécier la vie en soi et autour de soi.

  • De pouvoir vivre des relations intimes et sexuelles satisfaisantes.
  • De goûter le plaisir de vivre dans votre corps sans culpabilité, sans honte, sans gêne.
  • De savourer le fait d’être vivant et d’exprimer la joie de vivre.

Scan0003

Reiki 4

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:52

Reiki 4

Sunday, 20 November 2011 10:29 | Written by Nancy Samson |

Reiki niveau 4

 

Homéostasie

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:51

 Homéostasie

Saturday, 05 November 2011 17:12 | Written by Nancy Samson |

HOMÉOSTASIE

Toute forme de vie est en recherche d’homéostasie.

« Homéostasie » signifie équilibre entre milieu intérieur et milieu extérieur.

L’oiseau a des os creux pour voler. Le chameau a des réserves d’eau pour survivre dans le désert. Le caméléon change la pigmentation de sa peau pour passer inaperçu de ses prédateurs.

Ces espèces, comme tant d’autres, se sont maintenues jusqu’à nos jours en s’adaptant à tous les bouleversements de leur milieu ambiant. Celles qui ne surent pas s’harmoniser avec le monde extérieur ont disparu.

L’homéostasie est la capacité d’autorégulation de nos organes par rapport aux contraintes extérieures.

On est toujours surpris de constater à quel point un simple individu peut endurer les épreuves les plus rudes et y adapter son organisme.

Durant les guerre, circonstances où l’homme est contraint de se surpasser pour survivre, on a vu des gens qui n’avaient jusque là connu que confort et tranquillité se mettre sans rechigner au régime eau et pain sec. En quelques jours, les citadins perdus en montagne apprennent à reconnaître les plantes comestibles, à chasser et manger des animaux qui leur avaient toujours répugné: taupes, araignées, souris, serpents…

Tous, nous sommes en perpétuelle recherche de l’homéostasie parfaite car nos cellules ont déjà cette préoccupation. Elles convoitent en permanence un maximum de liquide nutritif à la meilleure température et sans agression de substance toxique. Mais quand elles n’en disposent pas, elles s’adaptent. C’est ainsi que les cellules du foie d’un ivrogne sont mieux accoutumées à assimiler l’alcool que celles d’un abstinent.
Plus le milieu extérieur est hostile, plus il oblige la cellule ou l’individu à développer des talents inconnus. »

L’homéostasie, 2

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:51

 L’homéostasie, 2

Friday, 02 November 2012 13:44 | Written by Nancy Samson |

L’homéostasie, soyez un roc dans la tempête grâce à la méditation régulière !

 

Apprenez à jouer avec homéostasie grâce à une méditation régulière

La méditation vous apprendra à mieux vous connaître et à ne plus laisser les changements et les mouvements de votre environnement vous ballotter, vous jeter d’un côté et de l’autre et vous affecter profondément. Méditer vous donnera les moyens d’identifier clairement ce qui relève de votre personnalité et ce qui lui est surimposé par l’extérieur. Si cela ne vous permettra pas de vous soustraire totalement de l’action que peuvent avoir les évènements et les personnes, vous distinguerez plus facilement la portée de ces actions et vous saurez mieux comment rester stable, rester vous-même, de maintenir l’homéostasie nécessaire à votre fonctionnement.

Homéostasie et méditation régulière

Qu’est-ce que l’homéostase, ou homéostasie ?

C’est la capacité du corps et de l’esprit humains de maintenir un état stable malgré les changements de conditions. La représentation la plus facilement identifiable est la capacité du corps humain de conserver une température interne relativement stable malgré les fluctuations de la température extérieure. Cela lui permet de fonctionner dans les meilleures conditions : celles dont il a simplement besoin. D’une manière plus imagée, le principe peut être appliqué à l’esprit. Celui-ci, malgré les agressions, les changements, les nouveautés… maintient autant que possible les conditions qui lui permettent de fonctionner de manière optimale. Cela se fait parfois au prix de déni, de rejet ou d’adaptations plus ou moins profondes, de révisions des concepts et des systèmes de valeur. Cela s’applique tous les jours, pour maintenir votre équilibre corporel et spirituel. Mais lorsque vous vous sentez loin de vous, lorsque vous avez le sentiment de vous perdre de vue, peut-être est-il temps de profiter du retour sur vous qu’offre la méditation.

La méditation régulière et l’homéostasie

Méditer régulièrement vous fait accéder à une bonne connaissance de ce que vous êtes réellement, au-delà des couches que vient imposer l’extérieur. Grâce à cette meilleure perception, vous pourrez bien plus facilement identifier les changements qui ont eu lieu en vous suite à un événement, à un changement de votre vie, de votre entourage, de votre situation professionnelle.

La méditation régulière vous donnera la capacité de placer des jalons qui vous définissent. Vous saurez mieux qui vous êtes. Fort de ce savoir, de cette représentation, vous pourrez les retrouver plus facilement lorsqu’ils auront été modifiés d’une manière qui ne vous permet pas de conserver l’équilibre. À l’inverse, si vous avez connu des changements positifs, vous pourrez, en méditant régulièrement, identifier les nouveaux territoires conquis, y placer de nouveaux jalons et vous reconnaître en eux pour les faire vôtres.

La méditation pratiquée régulièrement vous donnera les moyens de dégager les couches imposées par le quotidien, parce qu’elles ne sont pas vous mais qu’elles peuvent agir sur votre être par le poids de l’accumulation. Si vous n’y prenez pas garde, ces actes répétés, ces petits changements à peine perceptibles viendront modifier votre état et vous priver de l’équilibre nécessaire à votre bien-être. En méditant régulièrement, vous ôterez ces couches et vous apprendrez à vous débarrasser de celles qui ne vous sont pas utiles. Votre état normal ne subira ainsi pas le poids du quotidien, ne sera pas mis à mal par des attaques petites mais répétées qui pourraient, à la longue, vous écarter de ce que vous êtes.

Pour maintenir un état stable, pour que l’homéostase s’exerce correctement, il est nécessaire que vous connaissiez ce qu’est votre état d’équilibre. Méditer régulièrement vous le permettra et retrouver les conditions de votre bien-être sera d’autant plus facile que vous parcourrez un chemin que la méditation vous aura déjà révélé. Méditez régulièrement et vous aurez bien plus de prise sur les changements qui vous affectent.

Témoignage de succès

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:50

 photo mon réseau

Saturday, 05 November 2011 20:30 | Written by Nancy Samson |

 

Crânio-Sacré

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:48

 Crânio-Sacré

Friday, 04 November 2011 13:19 | Written by Nancy Samson |
Le nom est emprunté aux os qui, avec la colonne vertébrale, entourent le cerveau et le système nerveux. Le cranium fait référence aux os du crâne, le sacrum est le nom latin pour l’os qui se trouve juste au-dessus du coccyx. Ce ne sont pas les seules parties du système crânio-sacré.  Le cerveau et la moelle épinière sont protégés par trois membranes à l’intérieur desquelles un liquide circule : le liquide cérébro-rachidien. Ce liquide est fabriqué dans le cerveau , il circule dans les méninges et se retrouve via les vaisseaux cérébraux et les sinus dans la circulation sanguine veineuse. La production et l’écoulement créent une dynamique à l’intérieur des méninges et des os du cerveau ;c’est ainsi que naît le rythme crânio-sacré.
Blocages à l’intérieur du système crânio-sacré

La thérapie crânio-sacrée vise à éliminer les blocages  à l’intérieur du système du même nom de sorte  que les méninges et les os du cerveau retrouvent leur  liberté de mouvement naturelle et que le rythme soit restauré. Les os du cerveau sont ici les contreforts rigides des méninges. En les utilisant comme points d’impact, on exerce une influence sur la totalité du système crânio-sacré. En plaçant les mains doucement et précisément sur le crâne ou sur n’importe quelle partie du complexe crânio-sacré, un thérapeute expérimenté peut percevoir le rythme avec ses mains. C’est ainsi que les parties ou régions où des blocages se situent peuvent être détectées et traitées. Un large éventail de plaintes peut être traité ou soulagé grâce à cette thérapie:

La thérapie cranio-sacrée

Dénommée également craniopathie ou ostéopathie crânienne) est une thérapie holistique impliquant la manipulation des os du crâne et du sacrum pour  calmer la douleur et traiter d’autres affections, y compris le cancer. Le sacrum est une pièce osseuse située entre les vertèbres lombaires et le coccyx ;  il est composé de cinq  vertèbres soudées formant la partie postérieure du bassin osseux.

Celle-ci, comme d’autres thérapies holistiques, met l’accent sur des concepts non démontrés telles l’énergie,  l’harmonie, l’équilibre,  le rythme et la circulation de flux. Les praticiens de cette méthode ont  la capacité de détecter un « rythme » cranio-sacré dans le crâne, le sacrum, le liquide céphalo-rachidien et les membranes du système cranio-sacré. L’équilibre et la circulation de ce rythme sont essentiels à une bonne santé. Le rythme est mesuré par les mains du thérapeute  toute variation naturelle ou tout changement effectué  sont détectés par ses mains et le client.

Examen, thérapie et guérison sont définis par des critères subjectifs.Comme dit un thérapeute :« Durant le traitement, le client est habituellement allongé sur le dos ;  le thérapeute évalue les types d’énergie dans le corps du patient par le contact de plusieurs « points d’écoute » et décide ainsi où il doit commencer et comment concentrer le traitement. »

La Thérapie Crânio-Sacrée

La Thérapie Crânio-sacrée est une méthode d’évaluation et de traitement qui vise à corriger les différentes restrictions qui affectent notre système crânio-sacré, de sorte que les méninges ainsi que les os du cerveau retrouvent leur liberté de mouvement naturelle et, que le rythme soit restauré. On l’appelle crânio-sacrée parce quelle englobe tous les os du crâne, de la face, de la bouche et s’étend à la partie inférieure de la moelle, par un concept d’hydraulique et de membranes, jusqu’au sacrum.  Par exemple, une chute sur le coccyx  peut influencer la partie crânienne du système crânio-sacré. Ce type de thérapie implique une approche beaucoup plus douce qui laisse le système crânio-sacré s’accorder harmonieusement, comparativement à une approche plus mécanique qui « évalue et répare » le problème.

La Thérapie Crânio-sacrée contribue à lever les obstacles que le système physiologique normal n’arrive pas à équilibrer.  Elle accompagne le corps dans son rôle naturel « d’autocorrection »  du système crânio-sacré. Ainsi, lorsque les règles d’approche sont respectées,  il ne peut y avoir d’erreurs ou d’effets secondaires sérieux de la part du thérapeute  lui-même car c’est le système lui-même  qui décide comment la correction doit être faite.Un thérapeute ne fait que lever les obstacles, activer et renforcer le système.

J’ai eu peur de ne plus jamais marcher

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:46

 J’ai eu peur de ne plus jamais marcher Cinq ans en fauteuil roulant, elle est de retour sur pied Victime d’un grave accident de la route lorsqu’elle était âgée de 16 ans, Nancy Samson a passé une partie de sa vie en fauteuil roulant. Cinq ans où elle a craint ne plus jamais marcher. De retour sur pied et en parfaite santé, la jeune femme originaire de Shawinigan-Sud redonne aujourd’hui à la vie de la même manière qu’elle fut elle-même aidée.  «J’ai eu une commotion cérébrale, trois côtes fracturées,cinq fractures de la vertèbre lombaire, une sévère contusion à la hanche…

membre de mon réseau plus

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:01

2013-10-30 07.43.45

La mécano de votre corps

  • Posted on décembre 13, 2013 at 11:57

Image3.png