Crânio-Sacré

  • Posted on décembre 13, 2013 at 12:48

 Crânio-Sacré

Friday, 04 November 2011 13:19 | Written by Nancy Samson |
Le nom est emprunté aux os qui, avec la colonne vertébrale, entourent le cerveau et le système nerveux. Le cranium fait référence aux os du crâne, le sacrum est le nom latin pour l’os qui se trouve juste au-dessus du coccyx. Ce ne sont pas les seules parties du système crânio-sacré.  Le cerveau et la moelle épinière sont protégés par trois membranes à l’intérieur desquelles un liquide circule : le liquide cérébro-rachidien. Ce liquide est fabriqué dans le cerveau , il circule dans les méninges et se retrouve via les vaisseaux cérébraux et les sinus dans la circulation sanguine veineuse. La production et l’écoulement créent une dynamique à l’intérieur des méninges et des os du cerveau ;c’est ainsi que naît le rythme crânio-sacré.
Blocages à l’intérieur du système crânio-sacré

La thérapie crânio-sacrée vise à éliminer les blocages  à l’intérieur du système du même nom de sorte  que les méninges et les os du cerveau retrouvent leur  liberté de mouvement naturelle et que le rythme soit restauré. Les os du cerveau sont ici les contreforts rigides des méninges. En les utilisant comme points d’impact, on exerce une influence sur la totalité du système crânio-sacré. En plaçant les mains doucement et précisément sur le crâne ou sur n’importe quelle partie du complexe crânio-sacré, un thérapeute expérimenté peut percevoir le rythme avec ses mains. C’est ainsi que les parties ou régions où des blocages se situent peuvent être détectées et traitées. Un large éventail de plaintes peut être traité ou soulagé grâce à cette thérapie:

La thérapie cranio-sacrée

Dénommée également craniopathie ou ostéopathie crânienne) est une thérapie holistique impliquant la manipulation des os du crâne et du sacrum pour  calmer la douleur et traiter d’autres affections, y compris le cancer. Le sacrum est une pièce osseuse située entre les vertèbres lombaires et le coccyx ;  il est composé de cinq  vertèbres soudées formant la partie postérieure du bassin osseux.

Celle-ci, comme d’autres thérapies holistiques, met l’accent sur des concepts non démontrés telles l’énergie,  l’harmonie, l’équilibre,  le rythme et la circulation de flux. Les praticiens de cette méthode ont  la capacité de détecter un « rythme » cranio-sacré dans le crâne, le sacrum, le liquide céphalo-rachidien et les membranes du système cranio-sacré. L’équilibre et la circulation de ce rythme sont essentiels à une bonne santé. Le rythme est mesuré par les mains du thérapeute  toute variation naturelle ou tout changement effectué  sont détectés par ses mains et le client.

Examen, thérapie et guérison sont définis par des critères subjectifs.Comme dit un thérapeute :« Durant le traitement, le client est habituellement allongé sur le dos ;  le thérapeute évalue les types d’énergie dans le corps du patient par le contact de plusieurs « points d’écoute » et décide ainsi où il doit commencer et comment concentrer le traitement. »

La Thérapie Crânio-Sacrée

La Thérapie Crânio-sacrée est une méthode d’évaluation et de traitement qui vise à corriger les différentes restrictions qui affectent notre système crânio-sacré, de sorte que les méninges ainsi que les os du cerveau retrouvent leur liberté de mouvement naturelle et, que le rythme soit restauré. On l’appelle crânio-sacrée parce quelle englobe tous les os du crâne, de la face, de la bouche et s’étend à la partie inférieure de la moelle, par un concept d’hydraulique et de membranes, jusqu’au sacrum.  Par exemple, une chute sur le coccyx  peut influencer la partie crânienne du système crânio-sacré. Ce type de thérapie implique une approche beaucoup plus douce qui laisse le système crânio-sacré s’accorder harmonieusement, comparativement à une approche plus mécanique qui « évalue et répare » le problème.

La Thérapie Crânio-sacrée contribue à lever les obstacles que le système physiologique normal n’arrive pas à équilibrer.  Elle accompagne le corps dans son rôle naturel « d’autocorrection »  du système crânio-sacré. Ainsi, lorsque les règles d’approche sont respectées,  il ne peut y avoir d’erreurs ou d’effets secondaires sérieux de la part du thérapeute  lui-même car c’est le système lui-même  qui décide comment la correction doit être faite.Un thérapeute ne fait que lever les obstacles, activer et renforcer le système.

Comments are closed.